Dans notre rubrique “Coup de projecteur “  nous avons rencontré en interview exclusive pour vous une personnalité sage et compréhensive répondant au nom de Diquessi GERMAIN.

  1. Omniscient Info : Dites nous qui est Diquessi GERMAIN ?

Diquessi GERMAIN :  Je suis né à Boucan Carré dans le département du Centre, il y a une cinquantaine d’années. Éducateur de profession et enseignant de carrière, marié et père de trois (3) enfants.  DDA comme mes amis m’appellent, j’occupe actuellement le poste d’Assistant Directeur Départemental à la Direction Départementale d’Education du Centre (DDE-C) du MENFP.

  1. Omniscient Info : Quel est votre parcours scolaire et universitaire ?

Diquessi GERMAIN :  J’ai fait mes études mes primaires à l’école nationale Jean Phillippe Daut et mes études secondaires au Lycée de Mirebalais avec une année au lycée Toussaint pour la classe de Philo. Il n’ y avait pas , à l’époque, d’établissement scolaire à Mirebalais ayant une classe de philo. Tout le monde rentrait à Port au Prince pour terminer ses études classiques.Après mon bac, j’ai passé deux ans à étudier la comptabilité à l’Ecole de Commerce Julien CRAAN à Port au prince. Ensuite, je suis à la faculté de Droit et des Sciences Économiques où j’ai fait des études en Sciences Juridiques que j’ai discontinuées en 3ème Année (dossier fermé) pour m’orienter de préférence vers des études conduisant à un diplôme d’études supérieures en Sciences de l’éducation à l’Université Autonome de Port au Prince (UNAP). Je suis sorti lauréat de ma promotion.
Enfin, J’ai poursuivi mes études en Sciences de l’éducation, niveau master, avec concentration sur la gestion des systèmes Éducatifs à l’Université Quisqueya (UniQ) en partenariat avec l’Université Paris Est Créteil de France. Ce dernier programme a été mis en place et financé par l’État. Plusieurs hauts cadres du MENFP sont passés par là.

  1. Omniscient Info : Parlez-nous de votre expérience dans l’enseignement ?

Diquessi GERMAIN :  Je suis entré dans l’enseignement public au lycée de Mirebalais comme professeur de Français et de Latin en 1989 sans aucun diplôme (rires). J’avais 23 ans. Promu Censeur du Lycée en 1995, j’y suis resté jusqu’en 2005. En 2006, Je suis nommé Directeur de l’EFACAP de Mirebalais suite à un concours organisé par l’État . J’ai laissé cette institution en 2009 pour aller faire une expérience dans une ONG internationale (Concern Worldwide) qui exécutait un projet d’éducation à Saut d’Eau. J’occupais le poste d’officier de projet pendant 3 ans (2009-2012). A la fin de mon contrat, j’ai réintégré la fonction publique comme Assistant Directeur Départemental à la Direction Départementale d’Education du Centre. Poste que je continue d’occuper jusqu’à date.

  1. Omniscient Info : Voulez-vous partager quelque chose avec nous durant votre parcours professionnel ? une anecdote par exemple.

Diquessi GERMAIN :  J’ai plein de bonnes choses qui ont marqué ma carrière. D’abord, le fait d’avoir choisi d’enseigner le latin et le français au tout début de ma carrière en 1989; et comme il n’y avait pas beaucoup de professeurs à l’époque pour enseigner cette matière à Mirebalais ; j’étais devenu un professeur recherché, on me réclamait partout, j’étais un professeur vedette (rires). J’ai même pu rassembler mes cours que j’ai publiés sous forme de “feuillets” vendus comme de petits pâtés au prix de vingt-cinq (25) gourdes l’exemplaire. Bien que le latin soit une langue morte, je fus un professeur de latin vivant. Ensuite, comme plusieurs autres collègues – malheureusement certains ont déjà fait le grand voyage sans retour –  j’ai été honoré en 2013 par une promotion de Philo du lycée de Mirebalais.

Enfin, vint le couronnement en 2018 où le Ministère de l’éducation nationale m’a décerné une plaque d’Honneur et Mérite accompagnée d’un chèque assez consistant dont je me garde de dire le montant (rires) pour mes 29 ans de loyaux services au système éducatif Haïtien. Ce sont quelques-uns des souvenirs positifs qui me passent par la tête à l’instant.

  1. Omniscient Info : Que pensez de l’éducation que nous donnons a nos jeunes maintenant ?

Diquessi GERMAIN :  Je ne sais pas si vous parlez d’éducation familiale, celle que nous donnons à la maison ou bien de celle qui se donne à l’école consignée dans ce qui est communément appelé notre système éducatif . Laissez-moi vous répondre à deux niveaux dans ce cas.

a) Éduquer un enfant aujourd’hui est très difficile du fait que la société a explosé. L’information est à la portée de main. La technologie pénètre partout. Il n’y a plus de vie privée. L’enfant a accès à presque tout ce qui se fait sur la planète . (le bien comme le mal). Les parents d’aujourd’hui se voient supplanter dans leur rôle de chefs famille par des forces difficilement contrôlables (les masses media, les réseaux sociaux etc.) qui influencent fortement à leur insu l’éducation de leurs enfants. Néanmoins, il reste un minimum que les parents peuvent faire : c’est d’aider les enfants à bâtir, en toute liberté, leur caractère sur des valeurs morales, d’éthique suffisamment fortes capables de leur permettre de résister aux assauts destructeurs de cette société en pleine déliquescence.

b) Quant à notre système éducatif, il y a beaucoup de changements à opérer pour l’adapter aux réalités de notre environnement. Les jeunes étudient des choses qui leur seront jamais utiles dans la vie. A côté des problèmes liés à la gouvernance, l’accès , il est fondamentalement nécessaire de revoir les curricula, de résoudre les problèmes de didactique etc. Comment comprendre qu’un enfant qui passe six (6 ans) à apprendre l’anglais et l’Espagnol à l’école ne soit pas en mesure de tenir une conversation pendant trois (3 ) minutes dans ces langues. Notre enseignement est trop théorique. L’apprentissage et la maîtrise des langues – notamment l’anglais et l’espagnol –  qui devraient nous servir d’outils d’intégration, aboutit à une catastrophe, un vrai gâchis. Je ne parle pas de la Chimie, de la Physique etc…
Les matières enseignées dans la majorité de nos écoles se révèlent des plus archaïques et ne permettent pas de tirer aucune connaissance réelle. Bref, ce que nous offrons à nos jeunes doit être repensé , reformulé , réadapté.

  1. Omniscient Info : Avez-vous un dernier mot DDA ?

Je voudrais remercier Omniscient info de cette opportunité qui m’a été donnée de parler un peu de ma carrière (même si le moi est haïssable). J’encourage l’équipe à avancer malgré les difficultés. Il ne faut jamais lacher prise. C’est une bonne initiative que de travailler à la promotion de l’éducation et de la formation car “l’être humain ne devient homme que par l’éducation” ( Emmanuel Kant). Merci et longue vie à Omniscient info.

______

Interview avec Diquessi GERMAIN | Assistant Directeur Départemental du Centre (DDE-C)  | MENFP

Propos recueillis par : Alamy JEAN-PIERRE

Author

  • OmniScient Info

    OmniScient Info, est un média en ligne spécialisé dans l'Education et la Formation diffusant les actualités du monde l’éducation, de l’enseignement, de la recherche et de la culture en Haïti. OmniScient Info est destiné à tous les #acteurs de l’#éducation et de la #formation – aux #étudiants (tes), aux #enseignants (tes), aux #chercheurs, aux #directeurs (trices) d’#écoles, aux #parents et/ou toute autre personne ayant un intérêt ds le domaine l’Éducation en général. OminiScient Info | Le média de l'Education | #InfoUtile #InfoCommentée

    View all posts
Voir plus d'articles
Voir plus d'articles par OmniScient Info
Voir plus d'articles dans COUP DE PROJECTEUR
Les commentaires sont fermés

Voir aussi

Et si nous libérons l’évaluation de la prison scolaire en Haïti…  

Extrait commenté du livre : Administrer les écoles Privées en Milieu Rural : Théories et A…